LA CONSTELLATION D’HYBRIS

Vidéoprojection de catastrophes causées par l’activité humaine sur film miroir, tréteaux, tabouret
Dimensions variables
2019

 

Une constellation tout en lumière et en couleurs danse sur les hauts murs.
Comment croire qu’elle est issue de vidéos youtube d’incendies de forêts, d’inondations et de séismes? Pourtant, le pico-projecteur nonchalamment posé sur un tabouret projette son film catastrophique en boucle sur un miroir qui réfléchi les rayons lumineux sur le mur opposé. 
L’hybris grec, c’est la démesure humaine dans toute sa splendeur, un crime d’orgueil sévèrement puni par les dieux. La constellation d’Hybris expose aussi une vision du déni dans lequel se trouve plongée notre société, car derrière cette luisante constellation se cache un envers du décor bien funeste.


“Toujours et partout, dans le camp terrestre, le même drame, le même décor, sur la même scène étroite, une humanité bruyante, infatuée de sa grandeur, se croyant l’univers et vivant dans sa prison comme dans une immensité, pour sombrer bientôt avec le globe qui a porté dans le plus profond dédain, le fardeau de son orgueil. Même monotonie, même immobilisme dans les astres étrangers. L’univers se répète sans fin et piaffe sur place. L’éternité joue imperturbablement dans l’infini les mêmes représentations.” Auguste Blanqui, l’éternité par les astres.